Religion Principale du Tibet

La religion du Tibet consiste surtout en bouddhisme tibétain, bön et religion populaire. Par ailleurs, on trouve aussi l’islam et le catholicisme. La principale religion au Tibet est le bouddhisme depuis sa introduction au viiie siècle de notre ère.
Avant l’arrivée du bouddhisme, la religion principale est une religion chamanique indigène, le bön, qui comprend maintenant une minorité non négligeable et qui allait plus tard influencer la formation du bouddhisme tibétain.
Il y a quatre mosquées de la région autonome du Tibet avec environ 4000 à 5000 musulmans pratiquants, ainsi qu’une église catholique avec 560 paroissiens, qui est situé dans la communauté traditionnellement catholique de Yanjing.

Bouddhisme Tibétain
Dès le début que le bouddhisme se diffusa au Tibet depuis l’intérieur de la Chine, l’Inde et le Népal au VIIe siècle, la lutte entre le bouddhisme et le bön, lequel prédominait dans la société des Tubo, traînait en longueur. Le bouddhisme tibétain s’est formé, notamment avec l’influence de la religion bön indigène.Pendant des centaines d’années, pour assurer son existence et son développement et s’adapter à l’environnement humain et social afin de gagner davantage de croyants, le bouddhisme a assimilé, tant dans son contenu que sa forme, divers éléments du bön et de la religion populaire. Influencé par ces divers facteurs, le bouddhisme tibétain, appelé communément « lamaïsme », s’est formé et a ses caractéristiques locales.

Bön
Le bön est un système de croyance indigènes animiste et chamanique du Tibet, basé sur le culte de la nature et antérieure au bouddhisme. Bien que le bön était initialement une religion avec laquelle les enseignements de Bouddha étaient antithétiques, maintenant est venu à être considéré comme le cinquième traditions du bouddhisme tibétain.