Description de Médecine Tibétaine

La médicine tibétaine fut tout d’abord enseignée par le Bouddha historique – Bouddha Shakyamuni – il y a environ 2500 ans lorsqu’il tourna la troisième roue du Dharma. Il s’agit d’un des système médical le plus vieux du monde, et ses principes continuent plus que jamais à être vrais et pertinents à l’heure actuelle. En fait, la médecine tibétaine peut apporter beaucoup au monde moderne notamment en ce qui concerne sa compréhension des émotions et de la manière dont elles affectent notre système corporel de manière très réelle.

Elle est un système médical traditionnel qui repose sur une méthode complexe de diagnostic, incorporant des techniques telles que l’examen du pouls et de l’urine. Le médecin tibétain (amchi) donne des conseils de modification de comportement et d’alimentation. Des médicaments confectionnés à partir de plantes médicinales et de minéraux ; des thérapies physiques comme l’acupuncture tibétaine ou la moxibustion sont utilisées pour traiter le malade.

Le système médical tibétain est basé sur une synthèse des savoirs indien (ayurveda), persan, grec, indigène tibétain, et les systèmes médicaux chinois. Il continue à être pratiqué au Tibet, en Inde, au Népal, au Sikkim, au Bhoutan, au Ladakh, en Sibérie, en Chine, en Mongolie et en Bouriatie, de même que plus récemment dans des parties de l’Europe et d’Amérique du Nord. Il est lié à la tradition bouddhiste selon laquelle toute maladie résulte en définitive de «trois poisons» de l’esprit : le désir excessif, la haine et l’ignorance.